futurs retraités.png
OF3S

Gestes qui sauvent - Retraités

ACTUALITÉ 34

Le 15 juin 2021

Bientôt la retraite !

 

Dans le cadre de la loi visant à créer le statut de citoyen sauveteur, un décret d’application paru le 20 Avril 2021 au Journal Officiel précise les modalités relatives à la sensibilisation à la lutte contre l’arrêt cardiaque et aux gestes qui sauvent pour les futurs retraités.

Proposée par l’employeur, elle permettra au salarié avant son départ volontaire à la retraite et pendant son temps de travail, d’acquérir les compétences nécessaires pour :

  • Assurer sa propre sécurité, celle de la victime ou de toute autre personne et transmettre au service de secours d'urgence les informations nécessaires à son intervention ;

  • Réagir face à une hémorragie externe et installer la victime dans une position d'attente adaptée ;

  • Réagir face à une victime en arrêt cardiaque et utiliser un DAE (défibrillateur automatisé externe).

Cette sensibilisation peut être adaptée en fonction des acquis des salariés liés aux formations ou sensibilisations déjà reçues, SST (Sauveteur Secouriste du Travail) par exemple, ou à leur profession.

Il n’est bien sûr pas obligatoire de le faire dans les quelques jours précédents le départ à la retraite.

 

L’objectif étant de toucher le plus large public possible.

La loi du 3 Juillet 2020 vise notamment à lutter contre l’Arrêt Cardio Respiratoire (ACR) soudain, qui peut frapper n’importe qui et à n’importe quel moment.

 

Chaque année en France, environ 50 000 personnes meurent prématurément d’un arrêt cardiaque.

 7 fois sur 10, un témoin est sur place, mais seulement 40 % à 50 % d’entre eux commencent un massage cardiaque et moins de 1 % font usage d’un défibrillateur cardiaque. Sans prise en charge immédiate, plus de 90 % des arrêts cardiaques sont fatals alors que l’intervention d’une personne pratiquant la Réanimation Cardio-Pulmonaire (RCP) et la défibrillation peuvent augmenter les chances de survie de 5% à plus de 50%.

 

Lorsqu’un choc est administré par un DAE dans les 3 premières minutes suivant l’ACR, les chances de survie peuvent atteindre 75%.

En cas d’arrêt cardiaque, chaque minute compte. Il suffit de gestes simples qui ne nécessitent qu’une formation de quelques heures pour augmenter les chances de survie d’une victime.

Pour en savoir plus sur nos formations secourisme, c’est par ici !

« Chaque année en France, environ 50 000 personnes meurent prématurément d’un arrêt cardiaque...».

By Cécile

  • OF3S - AEROPORT MONTPELLIER MEDITERRANEE 34130 MAUGUIO

  • + 33 6 46 49 87 59

  • contact@of3s.fr

Capture d’écran (25).png